Pourquoi tout le monde quitte WhatsApp ?

C’est le branle-bas de combat depuis les dernières annonces faites par la messagerie mondialement plébiscitée, Whatsapp. Celle qui jusqu’alors surplombait le marché et à qui tout le monde faisait confiance les yeux fermés, risque bien d’avoir commis une grosse erreur en souhaitant modifier certains de ces principes. Ceux-là même qui avaient construit son succès.

La petite histoire du grand WhatsApp

Pour rappel, WhatsApp est à l’origine une application mobile multi-plateforme proposant une messagerie instantanée chiffrée de bout en bout. Une spécificité mentionnée à chaque début de conversation ou appel, si vous êtes observateur. Leur crédo marketing.

Lancée par deux anciens de la société Yahoo! début 2009, WhatsApp s’est très rapidement imposée à travers le monde et à de ce fait éveillé la curiosité des investisseurs. C’est pourquoi, en 2014, Facebook rachète cette solution pour la modique somme de 22 milliards d’€. En 2020, WhatsApp compte désormais plus de 2 milliards d’utilisateurs.

Ce serait aujourd’hui ce lien si étroit avec le roi des réseaux sociaux, Facebook, qui poserait problème. Et pour cause, si depuis son rachat, WhatsApp a suscité bon nombre de critiques et remises en doute de son principe de cryptage, ces derniers n’étaient jusqu’alors pas fondés. Des experts prouvant même que le principe était respecté.

Mais que s’est-il passé ?

Quelle ne fut pas la surprise en ce début d’année lorsque le géant de la messagerie instantanée a annoncé que ses règles de confidentialité allaient évoluer. En remettant en cause ce qui était jusqu’alors sa force, WhatsApp vient très certainement de se tirer une balle dans le pied.

Et pour cause, les internautes apprécient son utilisation car elle permet d’échanger librement avec la (quasi) assurance que les données restent confidentielles et ne sont pas divulguées à des fins commerciales à d’autres réseaux. Ce que font la plupart des médias sociaux, notamment dans le but de vous faire parvenir de la publicité ciblée.

WhatsApp serait donc sur le point de mettre en place ce que tout le monde craignait, partager vos données personnelles, notamment avec son « racheteur »… Facebook.

Face au tollé sur les réseaux sociaux et dans les médias, WhatsApp a d’ailleurs décidé de repousser de 3 mois ces changements. Initialement prévus pour le 8 février, ils s’opéreront donc début mai, normalement le 15. Affaire à suivre donc !

Olvid, la messagerie française plus sécurisée que WhatsApp

Nous voyons beaucoup d’articles actuellement parlant de Signal, et pour cause, cette application de messagerie instantanée américaine est en top téléchargement depuis les annonces faites par le géant (jusqu’ici) WhatsApp.

Mais savez-vous qu’une alternative française et plus sécurisée que WhatsApp et Signal existe ? Il s’agit d’Olvid et vous devriez l’adopter !

La genèse d’Olvid

Olvid est le projet de deux Docteur en cryptographie (Thomas Baignères et Matthieu Finiasz) souhaitant proposer une solution de messagerie instantanée (vraiment) totalement cryptée et ayant pour ambition de remplacer WhatsApp autant pour les entreprises que pour les particuliers.

Pour Thomas Baignères, CEO et cofondateur de l’application, WhatsApp est une “illusion de sécurité”. Il explique en effet que de par son fonctionnement, l’application américaine ne vous garantit en rien l’échange de données en toute sécurité.

WhatsApp fait en effet appel à un tiers pour vous mettre en relation avec votre correspondant et ensuite crypter votre conversation. Ce tiers n’est finalement autre qu’un énorme annuaire regroupant les coordonnées de chaque utilisateur. Pour Thomas Baignères, c’est ici que le bât blesse puisqu’on ne peut confier ses données, et par conséquent une partie de sa vie privée et de son identité, à un tiers. Imaginons que cet annuaire soit malveillant ou que son importance attire les pirates ? Ce seront donc des millions de données potentiellement récupérées et réutilisées (peut-être contre vous).

Olvid, plus sûre que Signal et Telegram ?

Mais qu’en est-il de Signal ou même Telegram qui semblent faire des émules dernièrement (déjà +32 millions d’utilisateurs depuis les annonces WhatsApp) ? Le principe est le même pour ces deux applications. Signal ayant été développée sous le même modèle que WhatsApp, elle utilise la même procédure de mise en relation et chiffrage des données, via un annuaire.

Signal Telegram

Si elle est à ce point plébiscitée, c’est que le lanceur d’alertes Edward Snowden dit l’utiliser quotidiennement mais également car l’application concentre tous ses efforts à la protection des données. Rassurant certes, mais pas réellement suffisant pour le cofondateur d’Olvid.

Pour Telegram, ça semble encore pire. Le chiffrement de bout à bout prôné par les autres applications n’est pas l’argument de cette dernière. Si vous souhaitez procéder à des échanges sécurisés, il vous faudra activer le cryptage des données dans les options. Mais, car il y a un mais, cette option n’est disponible que lorsque vous échangez à deux. En résumé, si vous n’activez pas cette fonctionnalité ou que vous voulez lancer une discussion à plus de deux personnes, le cryptage ne sera pas effectué. Sans oublier le principe d’annuaire, ici aussi utilisé.

Pourquoi Olvid semble être la meilleure solution ?

La réponse va peut-être paraître simple, et pourtant, il s’agit bien là du secret de l’application. Olvid a tout bonnement décidé de ne pas laisser un tiers / un annuaire / un serveur, être le gardien de la sécurité de ses usagers. Bien trop risqué comme vous avez pu le constater

« Remettre la sécurité dans les mains de l’utilisateur”, tel est l’ambition d’Olvid comme le rappelle Thomas Baigneres.

Mais alors comment ça fonctionne concrètement ? Tout d’abord il faut savoir que l’application française n’a besoin d’aucune de vos données personnelles, pas même votre nom, votre numéro de téléphone ou votre carnet d’adresse. Comme le précise le cofondateur “quand c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit”. C’est pour cette raison qu’Olvid ne collecte pas vos données, c’est l’assurance qu’elles ne seront pas revendus.

Et pourtant Olvid est une messagerie elle aussi gratuite. Cela est possible grâce aux fonctionnalités payantes que l’application propose. Des options plutôt orientés pour les professionnels pour le moment (voix et visio cryptés) mais qui ne cessent de se développer.

Comment utiliser Olvid ?

Pour utiliser l’application, il suffit bien sûr de la télécharger mais comme vous pourrez le constater, pas besoin d’inscription, ce qui est extrêmement rare. Vous ne procédez pas à une création compte en réalité puisque tout va rester en local, sur votre smartphone.

Les étapes à suivre pour entrer en contact avec son correspondant :

  • Choisissez un pseudo qui sera votre identité pour la conversation
  • Partagez cette identité (pseudo) avec la personne que vous souhaitez contacter (via QR code, mail, SMS…)
  • Votre correspondant doit vous inviter via cette identité
  • Acceptez l’invitation
  • Échangez les 2 codes à 4 chiffres dont vous disposez (afin d’être sûr que la personne vous ajoutant est le correspondant désiré, il est recommandé d’échanger ces codes de vive voix)

Le canal sécurisé est désormais créé entre les téléphones devant participer à la conversation.


Olvid est disponible sur iOS et Android, totalement gratuite dans sa version messagerie instantanée, elle est la première application de ce type à recevoir la certification CSPN (Certification de Sécurité de Premier Niveau) par l’ANSSI (l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information).

Avez-vous testé l’application et quelles sont vos impressions ? Êtes vous prêt à l’utiliser ? Quelles sont vos craintes ?

Pin It on Pinterest