La plupart des applications pour téléphones mobiles sont gratuites, pour la simple et bonne raison que, dans un esprit de consommation sans engagement, un client préfèrera installer une application, la supprimer lorsqu’il se lasse puis éventuellement la télécharger à nouveau plutôt que de l’acheter une bonne fois pour toutes, au risque d’être déçu.

Ainsi, si l’on veut être sûr que son application aura un impact maximal, mieux vaut qu’elle soit gratuite.
Toutefois, développer une application ne se fait pas en dix minutes, et une rentrée d’argent, même petite, est toujours la bienvenue.

Que faire alors ? Si une application est payante, elle sera moins populaire, mais si elle est gratuite, alors par définition elle ne rapporte rien !

http5000 est là pour vous fournir la solution ! Spécialiste des applications pour mobiles, http5000 vous propose de rentabiliser votre travail sans le rendre payant pour autant. Vous pourrez élaborer votre solution à la carte, en choisissant entre des bannières publicitaires vous payant pour leur exposition, une dynamique freemium, et bien d’autres encore.
(Le concept du freemium est désormais très utilisé : le produit est gratuit, mais payant si l’on veut accéder à la totalité de ses fonctionnalités).

Et ainsi, si créer des applications mobile n’est pas votre gagne-pain principal, vous pourrez néanmoins les mettre à profit avec l’aide de http5000 : le travail finit toujours par payer.

La publicité sur mobile

Avec l’essor des applications mobile et la forte demande, les publicités ont évidemment accompagné les applications mobiles. De cette manière, les propriétaires d’applications mobiles peuvent ajouter de la publicité dans leur applications même et en tirer un certain profit. La publicité peut se faire sous diverses formes, telle que la publicité par affiliation par exemple. Il s’agit de renvoyer à un commerce sur lequel l’utilisateur peut acheter un produit. Etant donné que le propriétaire de l’application renvoie vers un commerce tiers et que ce dernier tire du profit de la collaboration, le propriétaire de l’application reçoit une commission sur la vente (généralement un pourcentage allant de 5 à 50%).
Il existe également d’autres méthodes de publicité sur les applications mobiles, telle que la plus courante : le simple fait d’afficher un spot publicitaire (image, vidéo ou autre) dans l’application et de demander une somme d’argent en échange. Le tarif de cette publicité peut varier selon plusieurs facteurs tels que le paiement au nombre de vues, le paiement au nombre de clics et le paiement au nombre d’acquéreurs.

Vous avez donc beaucoup de possibilités pour monétiser votre application via la pub ou grâce à une autre solution sans pour autant devoir la vendre à un prix initial. C’est d’ailleurs contradictoire car les applications marchant le mieux sont souvent celles qui sont gratuites au départ ; la gratuité incite au téléchargement et l’application devient donc plus connue. Une fois connue, le bouche à oreille la rend encore plus connue, ce qui résulte en une quantité de personnes inattendues utilisant votre application. Grâce à de grandes quantités de personnes utilisant votre application, vous pouvez dès lors penser à demander une somme minimale par individu ; or sur la totalité des utilisateurs cela revient à une somme d’argent assez importante. Une autre possibilité revient à innover avec un concept et faire grandir l’application pour qu’un groupe plus important (voire international) décide de vous racheter l’application. Cela est rare et difficile mais un produit innovant sorti au bon moment représente une aubaine pour le créateur de l’application, pour les utilisateurs et pour une grande boîte souhaitant se développer sur internet.

Le concept freemium

Le concept Freemium représente le fait qu’une partie du produit soit gratuite, mais que pour accèder à la totalité des fonctionnalités du produit il faille payer une certaine somme. Cela serait comparable à la version « Demo » d’un jeu vidéo, souvent gratuite mais avec des fonctionnalités limitées. Ce concept est intéressant car il offre aux utilisateurs la possibilité de connaitre votre produit sans avoir à réaliser un investissement. Leur curiosité peut donc parler pour eux et apprendre à connaître diverses applications sans s »engager à l’aveugle. Une fois familiarisé avec le produit, l’utilisateur est au courant qu’il n’a accès qu’à une partie seulement de l’application et peut décider d’acheter la version complète, de rester en version « Demo » ou « Freemium » ou encore de ne pas continuer avec l’application.

Cette option vous offre de nombreux avantages. D’un côté vous faites connaître votre application rapidement auprès de beaucoup d’utilisateurs satisfaits car elle est non payante, et d’un autre côté vous savez que seuls paieront pour la version complète ceux qui sont réellement intéressés par votre application. Si l’application n’est pas intéressante ou n’attire pas un grand nombre d’utilisateurs, vous aurez alors des difficultés à la monétiser ou à la rentabiliser. Il faut donc pour autant essayer de rendre l’application attirante, intéressante, complète et user-friendly pour que l’utilisateur soit totalement satisfait de l’application et aie envie d’acheter la version complète.

Profitez des différents App Markets

Les applications mobiles et tablettes sont toujours réalisées pour un système d’exploitation particulier. Que ce soit iOS d’Apple, Android de Google ou encore le Windows Phone App Store de Microsoft, les applications doivent être développées individuellement pour chaque système d’exploitation. Cela vous permet d’en tirer un avantage risqué mais possible : créer une application sous les différentes interfaces et la mettre sur le marché gratuite pour un système d’exploitation et à un prix très bas sur un autre système d’exploitation. Cela incite beaucoup de personnes d’une plateforme à télécharger votre application car gratuite et si l’application marche, tous ces utilisateurs pourront donc conseiller l’application aux utilisateurs d’autres plateformes pour pouvoir partager l’experience de l’application avec eux. De cette manière, si le prix est bas et qu’un ami lui recommande une application, l’utilisateur sera tenté de la télécharger malgré son bas prix.
N’oubliez pas qu’un avis ou une recommandation d’un ami ou d’un proche vaut beaucoup plus qu’un avis ou recommandation d’un étranger. Essayez de tirer profit de cette vérité et de la mettre en place dans votre Business modèle.

Inventez un business modèle

Nous l’avons vu dans cet article, il existe de multiple façons de rentabiliser son application et d’en tirer des profits. La plupart de ces méthodes sont bien connues de nos jours et ont déjà marché pour plusieurs applications. Cela ne vous empêche pas de repenser le business et d’essayer d’innover avec une nouvelle méthode de monétisation de votre application. Rappelez-vous que vous avez plus de chances d’attirer de nombreux utilisateurs si votre application est gratuite au départ et qu’une fois que vous avez un grand nombre d’utilisateurs vous pourrez plus facilement gagner de l’argent avec votre application car il sera alors plus facile de générer des ventes de publicités ou des ventes directes aux utilisateurs de votre application en leur demandant de petites sommes. De petites sommes qui pour l’utilisateur ne représentent pas grand chose, mais qui peuvent vous apporter beaucoup si une quantité importante d’utilisateurs sont prêts à payer.

 

Pin It on Pinterest